F1smf

 Non au PLC

--------------------------------------

--------------------------------------

Présentation
Technique RA
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 37 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!

Les radios D-STAR

 

(Leçon 5)

 

 



Mise en situation

Connaissance et comparaison des radios D-STAR : voilà qui devrait plaire à la majorité des radioamateurs. Si votre acquisition de la connaissance théorique est suffisante, il y a fort à parier que le plaisir de l’apprentissage et la prise en main de l’équipement radio sera décuplé. Parfois comprendre les explications des livrets d’instructions n’est pas facile. Il ne faut pas oublier que ces livrets s’adressent avant tout à des utilisateurs possédant un minimum de connaissances théoriques. Sans elles, le cheminement est toujours plus laborieux. Ce que vous avez appris jusqu’ici sur D-STAR allié à la présente leçon vous éviteront hésitations et recherches inutiles.

 

Résumé

 

Maintenant que les principes fondamentaux du fonctionnement de D-STAR sont connus, le temps est venu de considérer un coté pratique important de D-STAR : l’équipement. L'étudiant prendra connaissance des radios (transcepteurs) D-STAR disponibles et sera en mesure de les comparer. Un radio portatif typique (IC-91AD) sera configuré de manière à pouvoir fonctionner sur les répéteurs D-STAR. Suivront quelques exercices de familiarisation.

 

 

Les radios D-STAR

 

D-STAR est une norme ouverte en matière de communication radio dont le propriétaire est JARL (Japan Amateur Radio League). Cette norme peut toutefois être utilisée librement par n'importe quel fabricant. À ce jour, Icom est le seul fabricant à véritablement pouvoir offrir des radios et des répéteurs capables de répondre aux normes du protocole D-STAR. Une ligne complète d'équipements et d’ensembles d’équipements aux caractéristiques et fonctions aussi nombreuses que différentes est disponible.

 

Le premier pas à franchir avant l'utilisation de D-STAR est de bien choisir son transcepteur, celui qui répondra le mieux à ses besoins. Le tableau 5.0 nous offre la possibilité de passer en revue et de comparer les équipements radio actuels disponibles.

 

Tableau 5-0 Radios D-STAR

 

 

Bandes

Modes

Interface pour les données

 

Puissance

max.

(Watts)

 

Fonctions

D-STAR

144

Mhz

440Mhz

1.2Ghz

D

V

D

D

A

V

RS 232

 

USB

 

Ethernet

Radios mobiles

 

ID-1

 

 

*

*

*

*

 

*

*

10

Compatible D-STAR

IC-2200

 

*

 

*

 

*

*

 

 

65

Adaptable UT-118

IC-2820H

*

*

 

*

 

*

*

 

 

50

Adaptable UT-123

ID-800H

*

*

 

*

 

*

*

 

 

55/50

Compatible D-STAR

ID-880H

*

*

 

*

 

*

*

 

 

50

Compatible D-STAR

Radios

portatifs

 

IC-V82

*

 

 

*

 

*

*

 

 

7

Adaptable UT-118

IC-U82

 

*

 

*

 

*

*

 

 

5

Adaptable UT-118

IC-80AD

*

*

 

*

 

*

*

 

 

5

OK D-STAR

IC-91A

*

*

 

*

 

*

*

 

 

5

Adaptable UT-121

IC-91AD

*

*

 

*

 

*

*

 

 

5

OK D-STAR

IC-92AD

*

*

 

*

 

*

*

 

 

5

OK D-STAR

 

DV désigne les modes voix numérique et données de faible vitesse de D-STAR

DD désigne le mode grande vitesse pour les données numériques de D-STAR

AV représente "la voix analogique", le mode standard pour la voix en MF.

 

La première chose à faire est de déterminer le meilleur choix de radio compte tenu de l’application que l’on veut en faire. Pour bien réaliser ce choix, voici quelques points à considérer :

 

  • Opérer en mode DD (données à haute vitesse) est-il une exigence ? Si c'est le cas, le seul radio possible est le ID-1.
  • Communiquer sur VHF et UHF est-il nécessaire ?
  • Émettre avec puissance serait-il un atout ?
  • Si l’on doit transmettre des données, avec quelle interface l'ordinateur est-il équipé?
  • Faut-il recourir à un UT-... pour opérer en numérique ? Si oui, ne pas oublier d’inclure le prix dans l’achat !

 

Voici quelques autres points techniques à se souvenir avant de faire son choix :

 

  • Les données à haute vitesse (mode DD) peuvent être envoyées seulement sur les bandes au-dessus de 70 centimètres.
  • La correction d'erreurs pour les données transmises à basse vitesse (mode DV) relève directement du programme utilisé pour l’échange des données.
  • L’interface RS-232 ne fournit pas le support physique (sorties supplémentaires) pour recevoir le signal nécessaire au contrôle du flux de données, tels que RTS (Request-to-Send) ou CTS (Clear-to-Send). Cependant, le contrôle du flux des données au moyen du logiciel XON/XOFF (protocole de contrôle de flux) est fourni.
  • Les émetteurs de haute puissance réduisent le risque d’erreurs dans la transmission des données.
  • Si les données doivent être transmises pendant un déplacement (eg. voiture en mouvement), l’utilisation d’une plus haute fréquence d’émission aura pour effet de réduire le risque d’erreurs.

 

Configuration d’un radio D-STAR

 

La section qui suit porte sur le processus de configuration du transcepteur IC-91AD, un radio portatif populaire D-STAR de Icom. Les radios D-STAR ont tous de légères différences dans la présentation des informations à l’écran et dans leur séquence opérationnelle, mais au-delà de ces différences, ils utilisent le même type d’informations pour fonctionner. En étudiant le processus de configuration du radio IC-91AD, vous comprendrez assez vite celui des autres radios D-STAR.

 

 

Les indicatifs d’appel

 

Votre propre indicatif d'appel constitue l’information la plus importante pour D-STAR. L'IC-91AD l’enregistre sous MY CALL SIGN.

 

Séquence à suivre :

 

  • Entrez dans MENU
  • Sélectionnez CALL SIGN
  • Sélectionnez MY
  • Choisissez parmi les « MY CALL SIGN » mémorisés dans M01-M06 celui que vous voulez programmer. (IC-91AD peut conserver jusqu'à six (6) différents indicatifs d'appel).
  • Entrez le nombre de caractères voulus (maximum 8)
  • Si un suffixe est utilisé, choisissez le caractère "/" et faîtes le suivre de quatre (4) caractères au maximum.
  • Sortez du MENU

 

Le tableau 5-1 montre le résultat de la programmation de "MYCALL/IC91" dans la première mémoire (M01) de « MY CALL SIGN ». Vous pouvez conserver plusieurs sélections sous cette même appellation, si la radio est partagée ou si vous utilisez fréquemment votre radio loin de la maison ou sous l’indicatif d’appel d’un club.

tableau5.1.png

 

Tableau 5-1

 

Avec votre propre appel, la capacité de D-STAR de joindre d'autres utilisateurs du système directement par le moyen d’autres indicatifs d'appel vous amènera sans doute à vouloir conserver une liste des indicatifs d'appel souvent utilisés. Le radio IC-91AD, sous « YOUR CALL SIGN » et dans ses mémoires U01-U60, peut conserver jusqu'à 60 indicatifs d’appels de 8 caractères. Le processus pour accéder aux données pertinentes est semblable à celui utilisé pour « MY CALL SIGN ». Il faut cependant choisir « UR » au lieu "de « MY » Le tableau 5-2 montre « STATION1 » programmé dans la mémoire U01.

tableau5.2.png

 

Tableau 5-2

 

 

Les indicatifs d'appel du répéteur D-STAR font partie de la mise en connexion du système. Et le radio IC-91AD peut conserver autant que 60 indicatifs d’appel de 8 caractères en mémoires (R01-R60) pour les répéteurs. Ceux-ci sont étiquetés « RPT1 CALL SIGN ou RPT2 CALL SIGN ». Le tableau 5-3 montre "RPT1AA G" programmé dans la mémoire R01. Vous pouvez conserver plusieurs variations de signes d'appel de répéteurs pour des appels locaux (RPT1AA) ou à l’intérieur de la zone (/RPT1AA) via le même répéteur, sans devoir écrire chaque fois l’indicatif d’appel.

tableau5.3.png

 

Tableau 5-3

 

 

Fonctions utilitaires

 

L’information contenue dans chaque packet peut être utilisée par les radios D-STAR pour accomplir certaines fonctions pratiques, telles que le chargement automatique des indicatifs d'appel reçus et le routage du répéteur. Le radio IC-91AD peut être configuré pour accepter ou refuser ces fonctions. D'autres radios peuvent offrir une différente gamme d’options de configuration. Par exemple :

 

AUTO RÉPONSE (Auto reply) – permet de répondre au moyen d’un message vocal préenregistré.

INTERRUPTION (Break in) - permet d'entrer dans une conversation si les stations utilisent l’indicatif d’appel de la « sourdine » (CALL SIGN SQUELCH).

SOURDINE avec indicatif d’appel (Call sign squelch) - coupe la réception à moins de recevoir les packets dirigés vers MY CALL SIGN.

EMR (Electro Magnetic Radiation)- permet la pleine puissance audio toutes les fois qu'un appel d'EMR est reçu.

AUTO-INSCRIPTION DU SIGNE D’APPEL RX (*) (RX Call Sign Auto Write) - acquiert temporairement et conserve l’indicatif d'appel de la station appelante ou du répéteur utilisé par la station appelante.

(*) RX est un sigle signifiant réception en procédure de télégraphie (morse). Le terme est parfois utilisé en radiotéléphonie. TX vaut pour transmission.

 

 

Faire fonctionner une radio D-STAR

 

Comme vous avez pu le voir, le fait de configurer votre radio de manière à profiter des informations présentes dans les packets D-STAR peut en simplifier l’utilisation.

Maintenant voyons comment le IC-91AD exécute ses tâches habituelles.

Sélection de fréquence

Il n'y a rien de spécial en ce qui concerne le choix de fréquence sur les radios de D-STAR en mode VFO (Variable Frequency Oscillator) : simplement tournez le bouton VFO. Vous pouvez conserver en mémoire les fréquences désirées (station ou répéteur) pour appels ultérieurs, tout comme vous le feriez avec un transcepteur (radio) analogique.

Fonction sourdine

 

La fonction sourdine (squelch) des radios numériques ne fonctionne pas de la même manière que celle d’un radio analogique. Le mode DV offre l'option CSS (Call Sign Squelch) par laquelle la radio reste silencieuse jusqu'à ce que les paquets D-STAR contenant l’indicatif d'appel spécifié soient reçus. Le choix « sans sourdine » (no squelch) indique que vous pouvez entendre tous les signaux pouvant être décodés à partir des packets. Vous pouvez alors entendre toutes les conversations sur le canal.

Appel CQ

 

Premièrement, sélectionnez la fréquence (station ou répéteur) comme décrit plus haut. Choisissez alors l’une ou l’autre des deux méthodes suivantes pour compléter la procédure:

 

  1. entrez "CQCQCQ" dans une des mémoires (U01 à U60) et faîtes-en la récupération quand vous en avez besoin, ou ;
  2. appuyez et tenez le bouton "0 CQ" pour charger "CQCQCQ" dans « YOUR CALL SIGN ».

 

Attention ! En associant « YOUR CALL SIGN » à "CQCQCQ" vous pourriez transmettre par erreur un message non destiné à une station spécifique, telles que des annonces, des transmissions d'essai ou des demandes d’appel personnelles…

 

Réception de réponse

 

Quand vous recevez une réponse, votre radio vous montrera le signe d'appel de la station appelante ainsi que ceux du ou des répondeurs utilisés.

  • Conservez le signe d'appel du visiteur dans « YOUR CALL SIGN » en appuyant sur la touche CALL/RX>CS. Cela aura aussi pour effet de conserver les indicatifs d’appel des répondeurs R1 et R2 (le cas échéant).
  • Répondez normalement à la station appelante.

Votre radio aura aussi la possibilité de transférer dans une mémoire à long terme les indicatifs d’appel de la station et du répéteur déjà sauvegardés temporairement.

 

Échange de message écrit

 

D-STAR permet aussi l’échange de courts messages texte, comme le fait « Internet Messaging » (IM) ou le Service court message (SMS) d'un téléphone cellulaire. Au moyen de ses mémoires, le radio IC-91AD permet à son utilisateur de créer, conserver ou récupérer des messages. (L'IC-91AD possède 6 canaux de message (CH01-CH06) de 20 caractères chacun). Voici la procédure à cet effet :

 

  • Allez à « MENU »
  • Sélectionnez « MESSAGE / POSITION »
  • Sélectionnez « MESSAGE TX »
  • Choisissez la mémoire (CH01-CH06) que vous voulez utilisée
  • À ce stade, le message peut être envoyé
  • Pour conserver le message, appuyez sur la touche 5.
  • Le message sera alors inclus dans l'entête du packet de D-STAR.

Le tableau 5-4 montre le radio IC-91AD prêt à recevoir un message dans sa mémoire CH01.

tableau5.4.png

 

Tableau 5-4

 

 

Transmission de données

 

Les prochaines lignes traitent de l’envoi des données à basse vitesse dans le mode DV. Il y a deux méthodes : PTT et AUTO. (Le mode de transmission est configurable à partir du système menu.

 

  • En mode PTT, il n’y a pas d’émission tant que le PTT demeure fermé autant sur le transcepteur (radio) lui-même que sur le micro.
  • En mode AUTO les données sont transmises au fur et à mesure qu’elles se présentent à l’interface.

Le logiciel de communication utilisé pour produire et recevoir les données doit être réglé de la façon suivante :

 

  • Spécifié par le radio (Specified by the radio) – ceci donne la vitesse à laquelle les données sont traitées à l’interne (entre le logiciel et le radio), pas celle du lien D-STAR.
  • 8 bits de données (8 data bits)
  • 1 bit d’arrêt (1 stop bit)
  • Pas de bit de parité (No parity bit)
  • Contrôle du flux par logiciel (software flow control), c’est-à-dire, XON/XOFF entre la radio et l'ordinateur.

 

La leçon 6 traitera de l’utilisation locale de D-STAR. Quoi de plus pertinent après avoir discuté des radios. Je vous sens déjà nombreux à « dévorer » le présent texte et le suivant…

 

N’oubliez pas de me faire part de vos commentaires. Ils me sont précieux pour ajuster mes écrits et le cas échéant, d’en faire la correction…

 

Claude Lalande VE2LCF

 

Sites visités

http://www.jonrichardson.co.uk/stash/D-Star_G1_Gateway_Course/Lesson%205.pdf
http://www.icomamerica.com/en/products/amateur/dstar/dstar/default.aspx
http://wwwhome.math.utwente.nl/~haanr/Data/paper_WCNC05.pdf
http://brette.stephane.free.fr/rs232/TPUART0405corr.pdf
http://icomamerica.com/downloads/manuals.asp

 

 


Date de création : 21/09/2011 @ 01:20
Dernière modification : 23/09/2011 @ 21:52
Catégorie : - Cour D-STAR
Page lue 834 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Imprimante 3D
Arduino
Recherche
Recherche