F1smf

 Non au PLC

--------------------------------------

--------------------------------------

Présentation
Technique RA
Visites

   visiteurs

   visiteur en ligne

Préférences

Se reconnecter :
Votre nom (ou pseudo) :
Votre mot de passe


  Nombre de membres 37 membres
Connectés :
( personne )
Snif !!!

INTRODUCTION

(Leçon 1)

 

 

Mise en situation

 

N.B. Il y a quelques années, Icom, premier fabricant à produire l'équipement nécessaire à la mise en service de D-STAR, a créé sur Internet un cours en dix leçons destiné aux radioamateurs. Le cours  est en anglais seulement et appartient au domaine public. Au cours des prochains mois, je m’appliquerai à vous présenterai, leçon après leçon, la traduction de ce cours que je remanierai et bonifierai au besoin afin de le rendre plus convivial.  Vous pourrez lire mes sources de référence à la fin de chaque leçon.

 

 

Si vous avez lu mon précédent article (Initiation à D-STAR), vous avez déjà une très bonne idée de ce qu’est D-STAR. Peut-être l’article vous suffit-il pour en comprendre raisonnablement le fonctionnement et l’appareillage technique. Le cours actuel plonge résolument dans la connaissance, parfois complexe, des normes de D-STAR. Il devrait intéresser tous les amateurs même s’il va au-delà de ce qui est nécessaire pour utiliser correctement D-STAR.

 

Vous êtes invité à me faire connaître vos commentaires…

 

Présentation du cours

 

Les techniques numériques sont nouvelles pour beaucoup de radioamateurs.

Les textes que vous pourrez lire à chaque mois serviront à former plusieurs des nôtres à l'utilisation de la technologie D-STAR. Au fur et à mesure de ses lectures, le radioamateur- étudiant comprendra les concepts de D-STAR dont plusieurs sont applicables à n'importe quel système de données numérique sans fil.  À la fin du cours, le radioamateur saura :

 

- comment  D-Star échange des données sur l'air;

- comment les radios et les répéteurs D-Star opèrent ;

- comment les répéteurs D-Star sont reliés entre eux ;

- comment utiliser le système D-STAR;

- comment configurer les radios D-STAR, les répéteurs et les passerelles.

 

Le cours se compose de 10 leçons.

Mis à part la révision finale, chaque leçon débute par un résumé ponctuel et une présentation détaillée de la matière à étudier. Viennent ensuite, pour certaines leçons, un glossaire et un court texte de révision.

 

Voici la liste des leçons :

 

1. L'introduction (le présent chapitre et l’article « Initiation à D-STAR)

2. Caractéristiques de D-STAR

3. Principes fondamentaux et protocole D-STAR

4. Opération du réseau D-STAR

5. Radios D-STAR

6. Utilisation de D-STAR - Local

7. Utilisation de D-STAR – Passerelle (gateway)

8. Le répéteur D-STAR

9. La passerelle répétitrice de D-STAR

10. Révision finale

 

 

Qu’est-ce que D-STAR : vue d'ensemble

 

D-STAR est une norme de communications qui s’attache à décrire les méthodes opérationnelles et techniques (en détails) nécessaires au bon fonctionnement des équipements radio numériques.

 

D-STAR n'est pas un nom de marque ne pouvant être utilisé que par un seul fabricant. D-STAR a été développé par la Ligue radioamateure du Japon (JARL) et financé par le Ministère japonais des Postes et des Télécommunications. Le but était de mettre au point une technologie numérique spécifiquement destinée aux radioamateurs. Le comité de recherche était composé de plusieurs observateurs et de représentants de fabricants japonais de radios, dont Icom. Bien que développé selon les normes de JARL, D-STAR est un système ouvert à tous ceux qui veulent l’utiliser en y adjoignant leur propre équipement au besoin, dans la mesure où cet équipement est  compatible aux normes D-STAR.

 

 

Ce que D-STAR peut faire

 

Tel que vous pouvez le voir dans l’image ci-dessous, D-STAR s'applique à un système de communications en deux parties. La première est sans lien physique et est représenté par des éclairs bleu foncé qui simulent la communication entre radios par la voie des airs. La communication par paquets (Packet Radio) selon la norme AX-25 est un autre exemple.

 

La  deuxième partie est connue sous le nom de « dorsale » (backbone) en jaune, au moyen de laquelle, la passerelle jouxtée au répéteur D-STAR permet de communiquer par Internet (flèches) ou directement par radio.

dstar_1.png

 

 

La plupart des répéteurs D-STAR se composent d'un ou plusieurs radios transcepteurs (transmetteurs/récepteurs) qui utilisent le lien aérien. Un contrôleur intégré gèrera les communications entre transcepteurs à la manière d’un répéteur analogue. Il y a cependant une différence : le transcepteur D-STAR gère la voix et les données selon le processus numérique au lieu d’utiliser le mode MF (modulation de fréquences) analogique habituel.

 

La technologie qu’utilise un radio ou un répéteur D-STAR pour traiter la voix ou les données est laissée au choix du concepteur de l’équipement. D-STAR spécifie cependant comment un répéteur communique avec d’autres systèmes D-STAR au moyen des passerelles (gateways) raccordées au contrôleur du répéteur. La technologie utilisée par les passerelles pour communiquer avec Internet ou par lien radio, est laissée à la volonté du manufacturier

 

 

L’avenir et le statut de D-STAR

 

Des répéteurs D-STAR sont actuellement installés dans plusieurs endroits au Japon, en Amérique du Nord et en Europe. Le nombre est en constante progression. Tous les répéteurs sont reliés en utilisant le système passerelle/dorsale (backbone) de D-STAR.

 

Le système numérique D-STAR est flexible.  Ainsi, un certain nombre d’applications nouvelles ont pu être développées. Voyons-en quelques unes.

 

1)   En matière de communications d'urgence. Nous savons déjà qu’il existe plusieurs moyens de communiquer en cas d’urgence, compte tenu toutefois du lieu et des ressources disponibles. Les renseignements peuvent facilement être traités sous la forme numérique, rapidement et avec précision du fait que D-STAR peut communiquer directement par Internet sans passer par le courrier électronique ou le Web. En un mot, Internet et D-STAR s’intègrent pour répondre au besoin du moment.

 

2)   D-STAR : une source de renseignements et de services. Il n'y a aucune règle qui dit qu'un utilisateur de D-STAR doit être une personne ! Les données numériques peuvent  très bien être reçus et traités par un ordinateur. Si ce dernier dispose d’une mémoire pouvant emmagasiner les informations pertinentes, ces dernières peuvent être récupérées par le système D-STAR. Les conditions atmosphériques et les rapports de circulation peuvent aussi être rendus disponibles.

 

 

3)   Système d’identification des lieux. Les caractéristiques du transcepteur (transmetteur/récepteur) portable D-STAR sont compatibles avec les données d’interface GPS de NMEA (National Marine Electronics Association). Les données de localisation du GPS peuvent être envoyées à un serveur D-PRS (Digital-Position Reporting System) là où un logiciel passerelle est raccordé à un système APRS (Automatic Packet Reporting System).

 

4)   IRLP (Internet Radio Linking Project) et connexions de passerelle Echolink. Comme l’IRLP  et Echolink * envoient déjà les signaux vocaux numérisés des radioamateurs, les signaux numérisés de D-STAR peuvent être confiés aux répéteurs par les appareils transcepteurs suivants : IC-V8 (portable 2 m.), IC-U8 (portable 70 cm), IC-91 (portable 2-m/70-cm), IC-2200H (mobile 70 cm), ID800H et ID 880H (mobile 2 m et 70 cm) et le ID-1 (mobile 1.2 GHz).

 

* Echolink est un système qui permet d'ajouter un lien Internet dans des transmissions radio entre des stations de radioamateurs.

 

 

Développement de D-STAR

 

Comme on produit de plus en plus d’équipement D-STAR et que le nombre de répéteurs installés est en croissance, les raisons et les opportunités de construire de nouveaux systèmes et réseaux sont plus nombreuses. D-STAR représente une voie d’avenir pour le radioamateurisme. Plus nous connaîtrons et comprendrons à fond son fonctionnement, plus nous pourrons l’utiliser avec confiance et efficacité. Son modernisme nous ouvrira des portes dans plusieurs secteurs d’activités privés et publics, chez-nous et ailleurs.

 

Claude VE2LCF

 

 

Sites visités

http://www.jonrichardson.co.uk/stash/D-Star_G1_Gateway_Course/Lesson%201.pdf
http://fr.wikipedia.org/wiki/Passerelle_(informatique)
http://www.aprs.net/
http://www.echolink.org/
http://www.gpsinformation.org/dale/nmea.htm

 


Date de création : 04/09/2011 @ 03:15
Dernière modification : 23/09/2011 @ 22:17
Catégorie : Présentation - Cour D-STAR
Page lue 687 fois


Réactions à cet article

Personne n'a encore laissé de commentaire.
Soyez donc le premier !

Imprimante 3D
Arduino
Recherche
Recherche